L'évolution démographique et la natalité : point fort de la France?

Le Captain' 17-01-2012

Grand jour aujourd'hui ! Voici peut-être enfin un avantage de la France sur l'Allemagne: l'évolution démographique et la natalité. Et oui, alors que la population recule en Allemagne depuis 2004, la population française augmente en moyenne de 350.000 habitants par an. Mais est-ce vraiment un avantage économique dans la situation actuelle et quelles difficultés l'Allemagne pourrait-elle rencontrer sur le long terme?

 

Selon une étude de l'INSEE (article du Figaro), la population active en Allemagne devrait diminuer de 15% d'ici 2025, tandis que la population active française devrait augmenter de 6%. Mais la "population active" c'est quoi exactement? Cela représente l'ensemble de la population en âge de travailler, ayant un emploi ou bien étant à la recherche d'un emploi. Un "homme au foyer" (pas de sexisme chez le Captain') ne souhaitant pas trouver de job ne fait donc pas partie de la population active ; un jeune au chômage inscrit au Pôle Emploi si !

 

 

Pourquoi la population active diminue en Allemagne et augmente en France? Cette différence est liée aux différences de natalité et d'immigration dans les deux pays. Les deux graphiques ci-dessous résument l'évolution démographique en France et en Allemagne selon les deux composantes (le changement total de population - courbe verte - étant la somme des deux composantes).

 

 

 

La fécondité en France (autour de 2 enfants par femme - courbe rouge), bien supérieure à la fécondité en Allemagne (autour de 1,4 enfant par femme), explique en majeure partie les différences de démographie entre les deux pays. La France accueille légèrement plus de migrants que l'Allemagne, mais rien de réellement significatif.


Bon voici pour le constat ; la population active en France augmente et cela pourrait être un avantage non-négligeable. Pourquoi "pourrait" ? Car si l'on regarde les choses d'un point de vue pessimiste, on peut penser que cela ne va que faire augmenter le chômage ; la baisse de la population active actuelle en Allemagne étant utilisée par certains pour expliquer le faible taux de chômage actuel en Allemagne (lire "Quand Frédéric Lefebvre explique le chômage en France par la forte natalité"). Il faut bien faire attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives des différentes évolutions démographiques du type "eh l'Allemagne n'accueille quasi-plus de migrants depuis 2005, date comme par hasard du retour de la croissance" ou "pas de gosse = pas de chômage". Il y a des milliers d'autres raisons expliquant la différence actuelle entre la France et l'Allemagne, comme la différence de flexibilité du travail, la taille des entreprises, les gains de productivité...


Le travail n'est pas un gâteau à partager ; ce n'est pas parce que la population active augmente que le chômage augmentera mécaniquement. Autre preuve que le travail n'est pas un gâteau à partager : ce n'est pas non plus en diminuant le temps de travail pour le diviser parmi un plus grand nombre d'actifs que l'on crée de l'emploi (preuve : réforme des 35h). Une augmentation de la population active signifie aussi plus de potentiels créateurs d'entreprises qui créeront de l'emploi, plus de demande de consommation pour les entreprises, plus de croissance, plus de cotisants pour les retraites...


Conclusion: L'effet de cette hausse de la population active est incertain et va dépendre de la situation du marché du travail au moment de l'arrivée de cette nouvelle vague de jeunes sur le marché. Mais dans le cas inverse, une faible natalité en France aurait été présentée comme quelque chose de catastrophique, rendant le système de retraite totalement caduque! Alors Dansons La Vie #3


Vous avez aimé cet article ?Inscrivez-vous à la newsletter du Captain'

Une fois par semaine, le Captain' sélectionne pour vous le "top 5" des articles à lire si vous voulez devenir un(e) super-héros de l'économie et de la finance. Auto-promo pour les articles du Captain' lorsque celui-ci n'est pas un flemmard et qu'il a publié dans la semaine, liens vers des articles publiés sur d'autres blogs éco/finance, intro d'un article académique intéréssant et autres selon l'humeur et les envies du Captain'. Inscription et désinscription en 1 clic (non, le Captain' ne vendra pas votre email à des méchants super-héros du spam)


Suivez le Captain' sur les réseaux #nospam #nofilterFacebook & Twitter